samedi 27 octobre 2007

Diplomatie
Nicolas Sarkozy promet du matériel militaire au président malien
26/10/2007 Commentaires [ 2 ] E-mail Imprimer
AFP-Patrick Kovarik

26.10.07 | 19h50

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a promis vendredi une aide en matériel militaire au président malien Amadou Toumani Touré, confronté à une rébellion de nomades touaregs dans le Nord-Est du Mali, a déclaré le porte-parole de l'Elysée.

"Le président a dit à son homologue malien qu'il l'aiderait en apportant une aide en matériel à l'armée malienne", a dit David Martinon, selon qui les deux chefs d'Etat, qui ont déjeuné ensemble au Palais de l'Elysée, "ont évoqué la question de la rébellion touarègue".

A l'issue de ce déjeuner, le président malien a déclaré vouloir épargner à son pays une "guerre inutile" et estimé que la solution militaire devait être la "dernière".

"Mais si je n'ai rien d'autre du tout à faire (que la guerre), je suis un soldat et je la ferai", a-t-il ajouté.

"Nous avons une autre guerre, c'est le développement", a souligné Amadou Toumani Touré. "Nous ne pouvons pas nous développer sans paix, sans stabilité et sans sécurité. Nous ne pouvons pas demander à la France de construire des centres de santé et des puits si, dans la région du Kidal (au Nord-Est du pays), nous n'avons pas la sécurité."

Les partisans du dissident touareg Ibrahim Bahanga ont multiplié les attaques contre l'armée malienne et les enlèvements dans cette région. Ibrahim Bahanga s'inspire de la guérilla touarègue du Niger voisin, où plusieurs dizaines de soldats gouvernementaux ont été tués depuis le début de l'année.

Une trêve est cependant observée depuis environ un mois. "Cette trêve doit nous donner le temps et les moyens de trouver une solution pacifique", a dit Amadou Toumani Touré, qui propose une conférence sur la sécurité et le développement réunissant les pays de la région.

Selon David Martinon, Nicolas Sarkozy "a assuré le président Touré de sa disponibilité et de son aide dans toutes ses initiatives pour stabiliser la sous-région".

Le Mali est un pays d'immigration, notamment vers la France. Selon David Martinon, le président français et son homologue malien ont évoqué cette question.

Nicolas Sarkozy a dit "son souhait que les deux pays concluent un accord global sur les migrations", a précisé le porte-parole. "Le président a indiqué qu'il souhaitait que le comité franco-malien sur les migrations se réunisse rapidement."

Le président français a également apporté son soutien aux "efforts du Mali pour moderniser son état-civil" et émis le souhait "d'apporter une réponse définitive à la question de la dette monétaire malienne", a ajouté David Martinon.

En juin 2006, Nicolas Sarkozy avait déjeuné en tête à tête avec le président Touré lors d'un voyage au Mali, alors qu'il était ministre de l'Intérieur. /EJ

lemonde.fr

493 hits

Vos commentaires
Posté par Mano n°1, le 26 Oct 2007 23:48:32 GMT
on à dè soldats armements et munitions néccessaires pour les
écrassés,mais on est entrait de poursuivre les négociations et si ca
naboutit pas on sera de nouveau obliger à partir à la guerre contre
rebelles(1/2maliens)
Répondre à < Mano n°1 >
Posté par katy, le 26 Oct 2007 23:27:41 GMT
Moderniser l'état civil et AIDER A FAIRE DES ELECTIONS PROPRES CE SERAIT
FORMIDABLE. MERCI D'AVANCE SARKOSY
Répondre à < katy >

Aucun commentaire: