lundi 1 août 2016

Le coup de gueule de mon cousin Capitaine Hamata Ag Oumalha assassiné hier. Il m'avait demandé de le diffuser le 27 février 2014.

Coup de gueule d’un militaire malien taxé de déserteur.

Classe 79.DE l'armée- affecté comme guide à Tbtou aussitôt après la formation commune de base-puis 

chef de guide après la mort du titulaire-puis officier de renseignement de la region militaire de Tbtou-

Toute ma vie je l'ai faite à Tbtou;puisq'une note de base dit que tous les guides restent à leurs lieux 

d'affectation jusqu'à la fin de leurs carrières. je suis aujourd'hui capitaine de l'armée régulière sous le 

drapeau de mon pays que nulle calamité d'où quelle vienne de part ou d'autre ne saurait divisée-Donc, 

je suis ici chez moi-comme tout autre citoyen Malien-De la même manière que les sénoufos ont castré 

les blancs à Sikasso ,c'est de cette même manière que mes parents ont tranché les têtes des blancs à 

Takambaoute précisément à timbela dans la sous préfecture de Douékeré entre Tombouctou et 

goundam et ensuite à la Bataille de farach toujours cercle de Goundam.Tout cela pour vous dire que ce 

pays nous appartient nous tous- Car, le sang de nos ancêtres y est versé pour sa libération du joug 

colonial. Je ne suis pas alors déserteur-le déserteur c 'est lui qui a abandonné son camp à l'ennemi en 

lui laissant bâtiments-documents-engins de combat -Armes et munition-je suis le dernier à quitter le 

camp avec le lieutenant Azarok actuellement en service à l'EM\AT, sous les tirs nourris de la Milice 

créée par le gouvernement d'alors. Ce lieutenant en voulant rejoindre Bko, a été pris et torture comme 

bon à rien à Sevaré avec ces 38 ans de service actifs pour son pays et son compagnon le sergent chef 

Mohamed Ramadan 20 ans de service : ce dernier a fini par être enlevé à Kati et exécuté sur la route de 

Nara-pour vous dire qu'il n'est pas facile de rallier Bko-car nous sommes devenus des bêtes à abattre 

coûte-les venins doivent être versés sur nous en nous traitant de complice<< quand on veut tuer son 

chien on l'accuse de rage >> . Quant à moi, à l'arrivée des jihadistes, j'ai envoyé ma famille au camp de 

refugié de Mauritanie et rejoint mon troupeau où je suis actuellement le berger. J'ai été affecté à Kati et 

détaché au 2éme bureau de l'EM\AT et resté dans le secteur de Tbtou pour le besoins de service -dès 

lors j'ai toujours donné ma position à l'EM\AT à travers le chef du 2éme bureau qui est mon chef direct, 

et à cet effet ils ne peuvent nullement dire que je ne fais pas le travail qu'ils m'ont confié et cela malgré 

que mon salaire a été coupé depuis février 2013. Tous les Militaires Touareg et Arabes ont quitté Tbtou 

avant le départ de l'armée régulière en fuyant les menaces de leurs collègues pour aller se refugiés au 

camp de refugiés de Mauritanie en tendant les mains au HCR comme les autres refugiés. J'ai honte 

aujourd'hui d'entendre tous les jours << le nord et le sud, le blanc et le noir>> expression nouvelles-

amères et mauvaises à entendre pour ceux qui connaissent notre pays d'avant. J'ai honte également 

quand mon propre Cdt de compagnie en la personne du capitaine Cheickna Konaté à qui j'ai remis 

personnellement à l'intérieur de ma maison son transport pour Bko et le faire ensuite déguiser en civile 

pour échapper aux rebelles, me récompense en me chargeant à son arrivée au près des autorités du 

CNDRE, tout simplement pour se faire plaire devant cette structure afin de se tailler une place. A la 

reprise de Tbtou, le capitaine Cheikna Konaté devient un tigre blessé; pour se venger, il rase tout ce qui 

est rouge sur son passage-il a détruit et mis à sac toutes nos maisons- il a mis Tbtou en feu et en sang- 

finalement, le commandement est obligé de le faire retourner à Bko. La population sédentaire de Tbtou 

profite de l'identique couleur de notre peau- avec celle de rebelles pour faire éliminer ou calomnier, tous 

les opposants politiques- toutes les notabilités influentes- toutes les personnalités religieusement 

supérieures en les traitants de connivence avec les jihadistes et tous ceux qui ont des redevances à 

payer; tout cela dans le but de rester seule maitre absolue de la ville de Tbtou. J'ai honte aussi de voire 

la ville de 333 saints devenirs la ville de 333 assassins. Qui sont les 333 assassins? les jihadistes- Les 

rebelles- les porteur d'uniformes - et la population sédentaire de Tbtou.Ce qui se passe à Tbtou chaque 

foi qu'il ya une rébellion, ne se fait nulle part ailleurs malgré que toute les rebellions naissent, 

grandissent et meurent à Kidal. Pour revenir à ma personne, je dirais que mes parents ont eu raison sur 

moi aujourd'hui, car ils me reprochaient toujours d'être le guide des militaires pour massacrer les 

campements nomades chaque fois qu'il une rébellions et qu'un jour ils te trahiront c'est juste-mon armée 

m'a trahi en particulier et tous les militaires de l'armée règulière -touaregs et arabes en générale dans 

cette rébellions, les militaires touaregs et arabes ont beaucoup souffert-ils ne méritent pas ça avec tant 

d'années de service rendu à la nation ceux qui ont pris les armes contre le pays sont plus écouté-

approché et méritants plus que nous qui avons acceptés de servir notre pays pendant des décennies et 

dont deux ans deux mille franc maliens comme salaire/le mois.

En conclusion: j ai été officier à titre exceptionnel 
_
 j'ai eu toutes les distinctions militaires à titre exceptionnel 

_ j'ai été officier des enseignement de la région militaire de Tbtou et officier de garnison jusqu'à la 

débâcle des militaires. Tous ces mérites, doivent être pris en compte, car ils ne sont pas donnés au 

hasard.Des décennies d'oeuvres acharnés pour servir mon pays en un jour effacé-je ne mérite pas ce 

sort je demande au tout puissant que justice soit faite et que le coupable soit sanctionné./.


Capitaine Hamata Ag Oumalha berger des chèvres secteur tombouctou.

lundi 1 juin 2015

Monsieur le Président de la République française, son Excellence,



Monsieur le Président de la République française, son Excellence,
Je viens, par cette lettre, vous dire à quel point j’ai été ému par votre discours du 27 mai 2015 l’occasion de la « Panthéonisation » des résistants à l’occupation Allemande qui m’a inspiré, m’a bouleversé, m’a enseigné mais m’a aussi questionné.
Excellence, Monsieur le Président, je crois, comme vous avez su le mentionner dans votre poignant discours solennel, que : « l’histoire n’est pas une nostalgie, l’histoire est ce que nous en ferons ».
Je ne vous dirai pas peu, Monsieur le Président, Excellence, si je vous rappelle que ces hommes et femmes, résistants et résistantes, ont donné leurs tendres et précieuses âmes pour la liberté. Ils se sont sacrifiés pour la France mais aussi pour l’humanité toute entière.
Ces hommes et ces femmes craignaient, pour le peuple de France, ce qui est arrivé au peuple Touareg
Monsieur le Président, Excellence, je voudrai partager le cœur de mon questionnement. Je vous livre les épisodes de ma propre histoire, qui se réveillaient en moi alors que je vous écoutais, avec la plus grande émotion et un immense respect pour les valeurs défendues par ces braves résistants et résistantes. J’étais heureux de les voir entrer au Panthéon sous les honneurs de votre pays rassemblé.
Le peuple Touareg a eu, de tout temps, ses héros, ses résistants, ses martyrs. Ils avaient osé dire « non » à l’assujettissement. Ils ont donné leur sang précieux pour ne point obéir à l’occupation quelle qu’elle soit.
Durant la pénétration française dans le Sahara central, cinq Emirs Touareg se sont opposés à la barbarie coloniale, ils ont résisté, ils ont combattu, ils ont été vaincus sur le terrain de guerre, ils sont morts libres, nobles. Ils restent dans les mémoires des Touareg : Mohamed Ali Ag Mohamed Ahmed Ansari dit Ingonna, Chabboune Ag Fondagmo, Fihroune Ag Alinsar, Mossa Ag Amastane, Kaocen Ag Jedda. Ces hommes et leur peuple avaient une organisation politique, sociale, culturelle, économique, judiciaire et militaire.
Monsieur le Président, Excellence, la France des droits de l’Homme, la France de la résistance, la France des valeurs républicaines, la France qui dénonce à juste titre le génocide arménien, la France de la dignité humaine, la France éternelle n’a pas permis au peuple Touareg, alors qu’il se sédentarisait, de symboliser ses aspirations, ses luttes, son histoire. Mais, ses grands hommes, sont célébrés par la tradition orale. Ils sont et resteront présents dans les mémoires de chaque touareg.
Excellence, Monsieur le Président, le préjudice historique causé à mon peuple, par la volonté des grands hommes qui ont érigé le vôtre au sommet du concert des nations, est aussi présent, dans les cœurs de centaines de milliers d’hommes , de femmes et d’enfants Touaregs que chacun des battements de votre cœur pour l’amour de la France.
Excellence, Monsieur le Président, le combat pour la liberté a été de tout temps une histoire de grands hommes et de grandes femmes. Mais cette grandeur ne peut être entièrement méritée que lorsque la lutte entreprise et les idéaux qui en découlent seront lavés d’un passé moins humaniste : « ... l’histoire est ce que nous en ferons ».
Excellence, Monsieur le Président, je pense à la France des droits de l’homme et je sais votre engagement pour la liberté, pour la dignité, pour l’humanité toute entière, votre engagement aux côtés de ceux qui souffrent, votre engagement à réhabiliter tous les droits confisqués et perdus dans les ténèbres par des décennies d’injustice, votre volonté d’influencer sur les mémoires, l’histoire.
En conséquence, je vous demande, au nom de mon peuple non pas réparation mais un accompagnement pour rattraper ce monde moderne, d’où nous avons été tenu à distance par des frontières, malheureusement, tracées de façon approximative et péremptoires.
Fort de ce soutien, mon peuple vous demande la reconnaissance de son droit à l’autogestion.
Monsieur le Président, Excellence, je vous prie d'agréer, l'expression de mon profond respect et de ma haute considération.
Oumar Ag Idouwal
Nouakchott, le 28 mai 2015

vendredi 2 janvier 2015

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2015!

Bonne et Heureuse Année 2015…made in Mali!
Une année s’achève, une autre commence. En cette circonstance particulièrement “heureuse”, permettez-moi d’adresser à chacune et à chacun de vous, mes vœux les meilleurs.
Bonne et heureuse année 2015 aux surfactureurs de la République et à ceux qui sont patriotes et intègres.
Bonne et heureuse année 2015 à ceux qui nous obligent à aller laver le linge sale du Mali à Alger et ceux qui défendent un Mali Un et Indivisible jusqu'à l'ivresse comme Koro Whisky et dogo Bière.
Bonne et heureuse année 2015 aux touristes de la MINUSMA et Barkhane en rallye Paris Dakar au Nord du Mali et aux groupes pro et anti Mali.
Bonne et heureuse année 2015 à tous ceux qui ont donné de leur vie dans le Nord-Mali! Tous ceux, civils et militaires, qui ont combattu les trafiquants de tous genres, les preneurs d’otages, et sont morts pour que nous puissions vivre…en paix! Qu’en 2015 vous soyez encore dans nos mémoires et que votre sang ne se soit pas coulé pour rien!
Bonne et heureuse année a tous ceux qui sont encore réfugies, exilés, en Mauritanie, au Niger, au Burkina, en Algérie, et ailleurs! Que cette année soit la votre, vous qui aviez quitté, sans rien demandé et du jour au lendemain, vos terres, vos maisons, vos vies pour embrasser un inconnu qui ne vous a jamais souri! Bonne année a vous! On ne vous oublie pas!
Bonne et heureuse année a nos ennemis et a leurs défenseurs, nous faisons le voeu que cette année vous reveniez a la raison et que la paix, que vous clamez tant, soit votre premier credo! Bonne et heureuse et année!
Bonne et heureuse année à tous ceux qui se réveilleront le 1er janvier de la nouvelle année sans emploi, sans assurance-maladie, sans salaire, sans famille, sans…avenir! Que 2015 soit une année d’emploi, de santé, de succès et de bonheur pour vous!
Bonne et heureuse année à tous les élèves et étudiants, et à tous les enseignants! Nos meilleurs voeux de réussite, de succès, d’études, de non-grèves, de non-AG! Que 2015 soit une année studieuse, certifiante et diplomante pour les élèves et étudiants, et professsionnelle et responsable pour les enseignants!
Bonne et heureuse année à tous ceux ceux qui dirigent notre avenir commun avec honnêteté et patriotisme, et à tous ceux qui pillent encore les caisses de l’Etat, ces rats du Trésor Public qui détournent les petits sous des pauvres contribuables! Auriez-vous , tout comme nous, vous aussi du mal à joindre les deux bouts?!
Bonne et heureuse année à toutes les entreprises étrangères qui font encore du fric sur notre dos, nous jettant quelques miettes à leur bon vouloir! Bonne et heureuse année!
Bonne et heureuse année à tous ceux qui y croient, qui se battent dignement au jour le jour, à tous ceux qui ont encore foi en ce grand pays, à sa capacité à se surpasser, à tous ceux qui ont des dizaines de projets sans un rond pour le réaliser et à tous ceux qui n’ont aucun projet mais des millions à ne pas savoir quoi en faire!
Bonne et heureuse année à ces familles de Niamakoro et à celles de l’Hippodrome!
Bonne et heureuse année aux campements perdus sur les dunes de Taoudenni vivant à 50kms du puits le plus proche et aux villas avec piscine et jardin au bord du fleuve à Bamako!
Bonne et heureuse année aux apprentis de dourounis camés 24/24 avec de la colle forte pour gagner quelques centaines de francs CFA et à tous ceux qui passent leurs études secondaires et supérieures à Montréal, Paris, New York et Harvard!
Bonne et heureuse année aux 52 qui triment jour et nuit pour un salaire de misère et aux femmes bourrées de fric qui les considèrent à peine!
Bonne et heureuse année aux jeunes qui se lèvent tôt le matin pour tenter de changer leur vie et à ceux qui préfèrent glander toute la journée devant leur porte autour d’un thé et de quelques cacahouètes, en changeant le monde sans pour autant changer leur propre monde! Bonne et heureuse année!
Bonne et heureuse année à ceux qui roulent en dourouni coincés entre 17 personnes transpirant à fond la caisse et à ceux qui roulent dans leur 4X4 climatisés avec la stereo à fond!
Bonne et heureuse année à ceux qui tentent de se faire soigner dans les hopitaux publics à Gabriel Touré et au Point G et ceux qui se font soigner à coups de dizaines de millions l'étranger!
Bonne et heureuse année!
Bonne et heureuse année à toutes et à tous! 2015? Encore meilleure? ou plus "stone", comme disait une vieille chanson des années 1980!
Quoiqu’il en soit …encore une fois Bonne et Heureuse Année où que vous soyez, quoique que vous soyez, quoique vous ayez, et quoique vous pensiez et….Allah ka san were yira an bè la!
Bonne et Heureuse Année…made in Mali!
Bonne et heureuse année à Mao qui a inspiré ce texte.
Dr Aboubacrine ASSADEK et Famille.